Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Naturopathe Marseille       Jean-Claude DOSSETO

Naturopathe Marseille Jean-Claude DOSSETO

Jean-Claude Dosseto Expert en Santé Naturelle et Nutrithérapie, Phytothérapie & Aromathérapie, médecine anti-âge. Consultation sur Marseille au cabinet ou à distance par skype. Prise de rendez vous au 06.41.23.10.14 ou jeandosseto@gmail.com Prise de RVD en ligne https://www.therapeutes.com/naturopathe/marseille/jean-claude-dosseto/prenez-un-rdv


L’asthme solution naturelle

Publié par jean claude Dosseto/Naturopathe Nutritionniste sur 26 Avril 2022, 09:23am

Catégories : #Les compléments alimentaire, #Pathologie, #naturopathemarseille, #physiologie, #naturopathemarseilleasthme

L’asthme solution naturelle

L’asthme, une maladie inflammatoire des voies aériennes

En France plus de 4 millions de personnes sont asthmatiques.

L’asthme est aussi la première maladie chronique de l’enfant.

Le nombre d'asthmatiques augmente de moitié tous les 10 ans.
En France, on souligne régulièrement une augmentation de la prévalence des allergies. Or, lorsque leur prise en charge est insuffisante, et le risque d'évolution vers l'asthme augmente.

 

Encore aujourd’hui l’asthme est responsable de 600 000 hospitalisations par an en France, principalement du a un mauvais contrôle de la maladie et a une mauvaise prise des traitements.


Définition de l’asthme :
3 aspects : Physiopathologie, clinique et fonction respiratoire


Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes au cours de laquelle interviennent de nombreuses cellules, en particulier mastocytes, éosinophiles et lymphocytes T.


Chez les individus présentant une prédisposition, cette inflammation entraîne des épisodes récidivants……
d'essoufflement
d'oppression thoracique
de toux
accompagnés le plus souvent de sifflements particulièrement à
l’effort, la nuit et /ou au petit matin.
associés à une obstruction bronchique due à la surproduction de
mucus et de l’inflammation d'intensité variable.

 

 

L’asthme solution naturelle

Cette inflammation entraîne une majoration de l'hyperréactivité bronchique à différents stimuli.
Pour certaine personne l’asthme n’aura qu’un impact mineur sur leur qualité vie de tous les jours,mais pour d’autres personnes, l’asthme peut avoir un impact majeur et devenir un handicape quotidien.

Asthme et allergies vont souvent de pair De nombreuses personnes souffrant d’asthme souffrent également
d’allergies. Jusqu’à 90 % des enfants et 60 % des adultes asthmatiques souffrent d’allergies sous-jacentes.
Il est fréquent que les allergies peuvent déclencher les symptômes de l’asthme voir les aggraver. Quand ces symptômes d’asthme sont déclenchés ou aggravés par une ou des allergies, on parle d’asthme
allergique ou d’asthme induit par l’allergie.


L’asthme peut provoquer également des crises, que l’on appelle asthme sévère ou exacerbation d’asthme. Les personnes asthmatiques sont sujette de faire des réactions allergiques sévères, nommé anaphylaxie, à un aliment.


Pour bien contrôler votre asthme, il sera capital d’identifier puis de réduire votre exposition à l’ensemble de ces facteurs déclencheurs ils se trouvent dans votre maison, dans votre alimentation etc..), en particulier ceux d’origine allergique, mais aussi ce contrôle se fera aussi au niveau alimentaire en adoptant une alimentation anti- inflammatoire qui sera plus ou moins stricte en fonction de la sévérité de l’asthme.

L’asthme solution naturelle

D’après la médecine allopathique l’asthme ne se guérit pas : il persiste toute la vie même si des phases de rémission peuvent durer plusieurs années, faisant parfois oublier la maladie.


Personnellement j’en crois pas un mot, de ma propre expérience l’asthme peut se traiter naturellement avec plus de succès que l’allopathie, mais cela doit inclure de traiter le stress oxydatif qui peut, et c’est souvent le cas, entretenir une maladie, ici nous parlons de l’asthme mais c’est le cas aussi pour toute pathologie
inflammatoire chronique. Il faudra donc réguler l’inflammation, diminuer le stress oxydatif générer par le processus inflammatoire, adapter un régime alimentaire anti-inflammatoire, ce phénomène survient lorsque les radicaux libres de l’oxygène (ion superoxyde, peroxyde d’hydrogène…), présents en quantité trop importante, débordent les capacités antioxydantes de l’organisme.


Le stress oxydatif entretien l’asthme ou toute autre maladie chronique inflammatoire, la médecine conventionnelle ne prend pas en compte et ne traite pas cet excès de stress oxydant qui génère
de lui même un état inflammatoire non contrôlé, de très nombreuses études scientifiques nous montrent comment le stress oxydant excessif généré par une maladie infectieuse, inflammatoire, allergique, peut entretenir la maladie génératrice de stress oxydant excessif.


Ce détails fait la déférence, il est évidant que ci l’on ne traite pas le stress oxydatif excessif, qui perturbe fortement la guérisons, l’asthme et comme d’autre maladie sont alors inguérissables.


Les personnes souffrant d’asthme présentent toute sans exception un excès de stress oxydant au niveau des poumons, il sera donc important dans la prise en charge d’en tenir compte et rapporter des anti-oxydants en renfort par des compléments alimentaire et
l’alimentation.


Ces radicaux libres fabriqués en excès proviennent de l’action des cellules immunitaires qui envahissent les tissus pulmonaires ( macrophages, éosinophiles et neutrophiles).
Les personnes asthmatiques produisent des quantités accrues de radicaux libres.

L’asthme solution naturelle

Dans le cas de l’asthme les radicaux libres Ils sont aussi fabriqués de façon plus intense qu’à la normale par les mitochondries, des organelles qui se trouvent dans nos cellules et qui sont responsables de la production d’énergie cellulaire.


À cette production excessive de radicaux libre interne vient s’ajouter les radicaux libres d’origine externe, que l’on retrouve dans l’air par la pollution atmosphérique ou la fumée de cigarette.

 

Les conséquences du stress oxydant en cas d’asthme

Ces composés sont très réactifs et occasionnent des dommages aux molécules environnantes en les oxydants, ça concerne les : ADN, protéines, lipides et glucides.

Ainsi de cette manière ils altèrent ainsi le système respiratoire et contribuent à l’hyperactivité bronchique caractéristique de l’asthme.

Le stress oxydant va induire la contraction du muscle lisse, et réduire ainsi le diamètre des voies respiratoires.
Il favorise la sécrétion de mucus de manière excessive et va entraver la circulation de l’air.
Le stress oxydant va stimuler les voies de l’inflammation par l’activation des kinases, de l’inflammasome et conduit à l’activation d’un facteur de transcription,qui active les médiateurs de l’inflammation le NF-κB, COX 2, LOX 5 (les messagers chimiques).

 

Le taux des messagers inflammatoires comme l’interleukine-6 augmente, les cellules immunitaires seront recrutées : ce sont autant d’éléments qui entretiennent le processus pathologique de la maladie .

 

Le stress oxydant est plus intense durant les phases d’exacerbation ou aiguë de la maladie ou après exposition à un allergène.


Et c’est à ce moment là, dans la phase d’exacerbation qu’il faut utiliser des antioxydants naturels tel que la vitamine C, la vitamine E, la vitamine A, le zinc, le sélénium associer à d’autre anti- oxydants comme la quercétine, le resvératrol, et avoir un bon régime alimentaire anti-inflammatoire.


Personnellement je conseille dans les phases d’exacerbation de prendre de la vitamine C liposomale à
raison de 1 gr par jour en plusieurs prises dans la journée, on associe à la vitamine C la quercétine et le resvératrol.


En même temps il faudra réguler l’inflammation jusqu’à que notre organisme la contrôle, et pour cela nous avons dans la médecine naturelle des composés bio-actif qui ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques pour traiter l’asthme, comme les curcuminoïdes, la quercétine, l’eugénol, la boswellia serrata.


Le stress oxydant correspond à un déséquilibre entre la génération d’espèces oxygénées activées (EOA) et les défenses antioxydantes de l’organisme, en faveur des premières.

Notre mode de vie (tabagisme, alcoolisme, obésité, exercice physique intense), mais aussi nos mauvaises habitudes alimentaires, augmentent de façon anormale la production des EOA dans notre organisme. A long terme, ceci peut contribuer à l’apparition de diverses pathologies liées au vieillissement comme
les cancers ou les maladies cardio-vasculaires.


Le rôle des EOA est très complexe car elles peuvent avoir un rôle physiologique ou un effet toxique en fonction de leur concentration.


Dans des conditions normales, elles sont générées en faible quantité et jouent un rôle de messagers secondaires capables, notamment, de réguler le phénomène de l’apoptose ou d’activer des facteurs de transcription. Citons aussi le processus fécondation, au cours duquel les spermatozoïdes sécrètent de grandes quantités d’EOA pour percer la paroi membranaire de l’ovule.


Formés en trop grande quantité, les EOA deviennent pathologiques en activant l’expression de gènes codant pour des cytokines pro-inflammatoires ou des protéines d’adhésion.


En outre, leur nature instable les rend très réactifs vis-à-vis de substrats biologiques et capables d’induire des modifications oxydatives délétères potentiellement impliquées dans l’apparition de pathologies.


Les principales cibles de l’EOA :


- des mutations au sein de l’ADN et conduisant à des altérations du message génétique impliquées dans le déclenchement du cancer et le vieillissement
- Certaines protéines oxydées sont peu dégradées et forment des agrégats qui s’accumulent dans les cellules et dans le compartiment extracellulaire.
- Le radical hydroxyle va oxyder la membrane cellulaire, Il en résulte une altération de la fluidité membranaire qui conduit inévitablement à la mort cellulaire.

Les peroxydes générés seront neutralisés par la glutathion peroxydase ou continueront à s’oxyder
et à se fragmenter en aldéhydes dont les activités pro-athérogènes, c’est à dire de plaques constituées de LDL-cholestérol, de cellules inflammatoires et d'une coque fibreuse, elles se fixent sur les parois internes des artères de moyen et de gros calibres, en particulier celles du cœur, du cerveau et des jambes.


- L’attaque radicalaire des lipoprotéines circulantes aboutit à la formation de LDL oxydées, qui seront captées par des récepteurs spécifiques des macrophages.


En outre, ces LDL oxydées peuvent provoquer la formation d’anticorps et peuvent activer la voie classique du complément et générer la sécrétion de cytokines pro-inflammatoires par les macrophages, se sont les LDL oxydées sont le lit des maladies cardiovasculaire.


Vous avez bien compris que traiter l’asthme avec simplement des anti-histaminique n’est pas suffisant, car cette pathologie va engendrer du stress oxydatif, qui lui peut entretenir la maladie, de plus dans certains cas l’équilibre acido-basique est souvent rompu et l’on trouve très souvent des personnes en acidose tissulaire avec des pathologie respiratoires, ce qui est logique puisque les poumons régulent l’équilibre acido-basique, ils sont chargés d’éliminer les acides faibles volatil.


La prise en charge de l’asthme doit avoir une stratégie globale et traiter conjointement :
L’inflammation (quercétine, boswellia serrata, eugénol, curcuminoïdes, alimentation)
Le stress oxydatif (quercétine, resvératrol, curcuminoïdes vitamine C)

l’équilibre acido-basique (alimentation et poudre alcaline si besoin)
En détail :

Les curcuminoïdes
La curcumine est capable de diminuer l’inflammation en interagissant avec plusieurs processus inflammatoires majeurs, notamment celui impliquant la molécule NF-KB.


Activité inhibitrice sur la production de PGE2 induite par LPS, La curcumine inhibe l’activité de la iNOS, La curcumine inhibe la production de cytokines pro-inflammatoires telles que le TNF-α, l’IL- 6, IL-8 et une chimiokine, la MCP-1 (monocyte chemotactic protein- 1)Inflammations respiratoires Il existe plusieurs études confirmant le rôle important de la curcumine dans les affections respiratoires inflammatoires, notamment dans l’asthme allergique.


Inflammations articulaires Les radicaux libres jouent un rôle crucial dans la destruction articulaire. Ces molécules activent plusieurs voies de l’inflammation comme celle du NF-KB.


La curcumine anti-inflammatoire et antioxydante possède donc des propriétés anti-rhumatismales et antiarthritiques.


Inflammations pulmonaires Les maladies les plus étudiées sont la fibrose pulmonaire, la bronchite, l’allergie et l’asthme, en relation avec les processus inflammatoires et les modifications du statut oxydatif. La curcumine diminue l’accumulation des cellules inflammatoires, diminue la surproduction de cytokines pro
inflammatoires, et améliore l’efficacité des systèmes de capture des radicaux libres oxygénés.


La boswellia serrata
Les acides boswelliques, dont l’acide acetyl-11-keto-β-boswellique (AKBA), extraits de résine de Boswellia Serrata sont de puissants anti-inflammatoires .


Les acides boswelliques affectent la fonction immunitaire et la réponse inflammatoire via plusieurs mécanismes protecteurs :
inhibition de l’activation du NF-κB, puis de celle du TNFα, baisse des IL1,2,4,6 et IFNγ, inhibition du système du complément due au blocage de la conversion de C3 en C3a et C3b, blocage de la production des leukotriènes.
Le mécanisme d’action des acides boswelliques dans l’inflammation chronique passe par un blocage de l’activité de 5 lipo-oxygénase (LOX-5), responsable de la production des leucotriènes pro- inflammatoires, les acides boswelliques (AKBA principalement) inhibent l’activation de NF-κB et protègent la muqueuse intestinale en prévenant la dégradation des protéines (occludine) impliquées dans les tight junctions.
Ils sont efficaces dans le traitement des douleurs rhumatismales chroniques, de l’inflammation intestinale et des voies respiratoires .

La complémentarité de ces mécanismes explique les effets positifs observés dans l’inflammation chronique, y compris l’arthrite rhumatoïde, l’asthme bronchique, la colite ulcérante et la maladie de Crohn .

La quercétine
On la trouve dans de nombreux végétaux. Les câpres et la livèche sont les plus grandes sources de quercétine, elles en fournissent jusqu’à 180 mg pour 100 g.


Vient ensuite l’oignon rouge avec 20 mg pour 100 g. On en trouve également dans les pommes, le raisin, les cerises, le brocoli, les agrumes, le thé et les petits fruits comme la canneberge et la groseille. La quercétine vendue comme complément nutritionnel est parfois extraite de l’oignon ou des graines et des gousses du
Dimorphandra mollis, un arbre de la famille des légumineuses originaire d’Amérique du Sud.


Personnellement je prend de quercétine liposomale chez Laboratoire Goldman qui est d’une excellente qualité par sa biodisponibilité augmentée sous forme de liposomal.


Mais pour l’obtention d’extraits concentrés et purifiés, la source prédominante reste les fleurs de Sophora Japonica. La quercétine est, avec la rutine, parmi les plus actifs des flavonoïdes.


C’est un antioxydant et un anti-inflammatoire dont le mécanisme d’action est seulement partiellement connu. L’inflammasome semble la cible principale de la quercétine. Récemment, il a été décrit, in vivo, un blocage de l’expression des protéines de l’inflammasome NLRP3 par la quercétine et un effet régulateur
sur la cascade des kinases avec capacité à réduire l’activation des MAPKs.


En accord avec ces propriétés, les biomarqueurs de l’inflammation de bas grade sont améliorés après 4 semaines de supplémentation chez l’adulte hypertendu.


L’intérêt récent de la quercétine tient à ses propriétés anti- inflammatoires et antiallergiques et surtout antioxydantes. On peut ajouter le resvératrol à la quercétine.

L’eugénol (substance active du clou de girofle) personnellement j’utilise l’huile essentielle de clou de girofle.


L’eugénol et l’iso-eugénol, deux composants du clou de girofle, sont également des antioxydants et des anti-inflammatoires puissants. Ils inhibent la cascade des MAPKs, le signaling Akt/IkB et la
production de NF-κB.
Ce mécanisme a été démontré in vivo dans le macrophage d’asthme allergique.


En conclusion le traitement de l’asthme doit prendre en compte le stress oxydant, l’inflammation non régulée, et voir l’équilibre acido basique pour les personnes souffrant de problèmes
respiratoires de façons chronique.


Personnellement j’ai testé ces principes bio-actif sur moi même ayant contracté de l’asthme après un grosse pneumonie, j ‘ai eu des crises d’asthme assez importante et de ce fait j ‘ai pu tester sur moi plusieurs molécules mais ce quartet a retenue toute mon attention : la quercétine + les curcuminoïdes + l’eugénol + la
vitamine C liposomale m’ a largement convaincu, après plusieurs semaine de traitement je suis passer d’un asthme sévère à un asthme très léger voir insensible , plus de crise depuis le traitement, une respiration normale, l’effet de ces 4 composés à une effet quasi immédiat lors d’une phase aiguë de l’asthme .


J’oublie, j ‘ai supprimé de mon alimentation tous les produits pro
inflammatoire (voir le tableau ci dessous).

L’asthme solution naturelle

Voilà par cette exemple, une prise en charge naturelle de l’asthme, avec des principes bio-actif plus puisant et sans effets secondaire délétère pour l’organisme et un régime alimentaire anti-inflammatoire de type méditerranéen, en supprimant les aliments pro-inflammatoires.


Il ne m’est pas possible de vous donner un protocole précis car, chaque protocole doit être personnalisé en fonction des nombreux paramètres concernant la personne asthmatique, consulter un praticien de santé compétent car la prise d’antioxydants et anti- inflammatoires naturel doit être finement dosé car ils peuvent aussi avoir des effets délétères .


IL faudra ajuster les posologies en fonction de l’utilisation, c’est à dire que la posologie n’est pas la même lors d’une crise aiguë, et après la crise aiguë.


Exemple on peut facilement doubler les doses au moment d’une crise d’asthme selon la sévérité.


Les compléments alimentaires que j’ai utilisé : laboratoire Goldman
Vitamine C liposomale :
https://www.goldmanlaboratories.com/fr/16-acheter-vitamine-c-liposomale
Quercétine liposomale :
https://www.goldmanlaboratories.com/fr/41-quercetine-blend

Curcuminoïdes Liposomal :
https://www.goldmanlaboratories.com/fr/40-curcuminoids-blend

Jean Claude Dosseto
Naturopathe Nutritionniste
Phytothérapie/ Micro-Nutrition/ Hormono-Nutrition / Oncologie intégrative
Consultation au cabinet ou à distance
294 Bis Rue Paradis 13008 Marseille
Tel 0641231014
Prise de rendez-vous en ligne :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents